3 astuces pour trouver votre masque parfait

 

 

Plusieurs d'entre nous sont nouveaux à l’idée de porter un masque et cela peut porter à confusion. Il n’est pas surprenant que cette pandémie nous ait été remplie de défis alors que nous travaillons ensemble pour assurer la sécurité de nos communautés. Alors que les gouvernements du monde entier recommandent la distanciation sociale et le port de masques comme notre meilleure défense contre une pandémie mondiale, comment faire le bon choix? Voici quelques points clés:

1) Trouvez la taille parfaite

Un masque doit couvrir complètement votre nez et votre bouche, s'étendant d'un pouce ou plus au-delà des extrémités de votre bouche et sous votre menton comme point d'ancrage. Les masques avec un pont de nez en aluminium auront généralement un bien meilleur ajustement. Le masque doit être bien ajusté mais confortablement contre les côtés de votre visage et ne doit pas rendre la respiration difficile. La recherche indique que les fuites sur les côtés d'un masque peuvent dégrader l'efficacité de filtrage de 60% ou plus. Il est important de garder à l'esprit que trouver une coupe ajustée mais confortable garantit que vous êtes plus susceptible de porter votre masque pendant de longues périodes et que vous n'aurez pas besoin de vous réajuster constamment.

2) Choisissez le bon système de filtration

Certains tissus peuvent filtrer plus de particules virales que d'autres. Il existe deux types de fils recommandés pour la fabrication de masques: les fils naturels tels que le coton et les fils synthétiques tels que le polyester ou le nylon. La principale différence est que le coton fonctionnera comme un système de filtration mécanique, tandis qu'un tissu synthétique tel que le polyester ou le nylon fonctionnera comme un système de filtration électrostatique. Le coton est le matériau le plus utilisé pour les masques, remontant même au début des années 1900. Ce matériau fonctionne mieux à un nombre de fils plus élevé, ce qui peut faire une différence significative dans l'efficacité de la filtration mécanique. Cela étant dit, une étude récente a montré que les filtres électrostatiques, tels que le polyester ou le nylon, sont généralement plus efficaces à de faibles vitesses telles que la vitesse rencontrée en respirant à travers un masque facial. 

3) Protégez-vous avec des couches multiples

Une règle générale est que les tissus plus épais et plus denses feront un meilleur travail que les tissus plus minces et plus lâches. La performance du tissu dépend du type de fil utilisé, mais également de la densité, du nombre de fils et de la masse du fil. Plusieurs couches de tissu signifient également moins de chances que les particules virales puissent passer à travers. Pour la couche qui reposera directement contre votre bouche, un tissu confortable, lavable et tricoté serré, tel que du polyester, du nylon ou un mélange de coton et élasthanne sera le bon choix. Ce type de tissu évacue l'humidité de votre haleine, tout en vous permettant de respirer. Les matériaux 100% coton ont tendance à retenir plus d'humidité. 


Couvrir le nez et la bouche faisait partie des pratiques sanitaires traditionnelles contre les maladies contagieuses au début de l'Europe moderne. En 1897, le chirurgien polonais Johann Mikulicz a commencé à porter le premier masque facial après avoir découvert que les gouttelettes respiratoires contenaient des bactéries cultivables. Au cours des décennies suivantes, les masques se sont rapidement généralisés. En 1918, des chercheurs en médecine ont publié dans le Journal of the American Medical Association «Un masque peut être lavé à plusieurs reprises et utilisé indéfiniment.» Dans les années 60, avec l’essor de la culture à usage unique, les masques jetables sont devenus l’option pratique par rapport au lavage et à la stérilisation. Aujourd'hui, grâce à l'innovation dans les textiles haute performance et les fils circulaires, nous pouvons concevoir des performances et une durabilité à l'épreuve du temps. L'essentiel est le suivant: n'importe quel masque offre une meilleure défense que pas de masque. Mais, en prêtant attention aux détails, nous mettons toutes les chances de notre côté afin de pouvoir apprendre du dernier siècle et faire de meilleurs choix pour la réalité d'aujourd'hui. 

 


Références:

Aerosol Filtration Efficiency of Common Fabrics Used in Respiratory Cloth Masks: https://pubs.acs.org/doi/10.1021/acsnano.0c03252


Filtration Efficiencies of Nanoscale Aerosol by Cloth Mask Materials Used to Slow the Spread of SARS-CoV‑2:  https://pubs.acs.org/doi/pdf/10.1021/acsnano.0c05025


A history of the medical mask and the rise of throwaway culture: https://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(20)31207-1/fulltext


Simple Respiratory Protection&mdashEvaluation of the Filtration Performance of Cloth Masks and Common Fabric Materials Against 20–1000 nm Size Particles: https://academic.oup.com/annweh/article/54/7/789/202744


2 comments


  • gFeIzsiqG

    FdBkaGRoSJuEX


  • mPCleKkUxbQLD

    sjzQbkgYev


Leave a comment